Le batik est une technique d'impression javanaise.

Héritiers de techniques mises au point durant des siècles, les artisans de batik sont des trésors vivants aux gestes virtuoses alliant précision et régularité avec la souplesse, l'intuition et les variations manuelles qu'aucune technique mécanique ne sait imiter.

Ce sont des tissus vivants et généreux, porteurs d'une culture qui place la valeur d'un textile au-dessus de tout, le prix d'un sarong pouvant atteindre jusqu'à 10 fois le montant d'un salaire mensuel moyen.

 

LES ÉTAPES DE LA REALISATION D'UN BATIK:

1) Le dessin: le motif est dessiné au feutre noir sur papier.

IMG_1355 

 

_DSC8834 

_DSC8835

 

cerfs

 

_DSC8670

_DSC8671

 

 

2) Le motif est tracé au crayon de papier 2B sur le tissu définitif à l'aide d'une table lumineuse.

IMG_8043

IMG_8048

IMG_8050

 

_DSC8622

_DSC8952

_DSC8953

_DSC8960

 

3) De la cire chaude est déposée sur le tissu en dessinant les motifs,

a) Sois en traçant le motif à la main à l'aide d'un outil appelé "canting":

_DSC8627

_DSC8628

_DSC8631

_DSC8640

_DSC8648

_DSC8715

_DSC8720

_DSC8816

_DSC8825

_DSC8857

_DSC8859

 

_DSC9006

b) Sois grâce à un tampon en cuivre en masquant les zones à protéger avec du papier journal:

 

_DSC8794

 

_DSC8931

_DSC8940

P1230228
P1230292

IMG_8068

L'atelier Winotosastro dispose d'une très grande variété de tampons, tous relatifs aux mythes et traditions javanais.

IMG_7966

IMG_7969

IMG_7971

Voici le premier tampon que j'ai fait réaliser par un atelier spécialisé à partir de mon tracé:

cap

... et le résultat:

IMG_8002

 
4) Lorsque les motifs sont parfaitement dessinés à la cire, le tissu est teint dans une première couleur:

_DSC8813 

_DSC8860

 

IMG_7993

 

P1230239
P1230246
P1230313

La qualité des teintures est une question essentielle, sur le plan de l'environnement et de la santé publique. De nombreux tissus sont teints avec des composants polluants et néfastes pour la santé des ouvriers et des personnes qui porteront les vêtements. Ces substances (dites "colorants azoïques") présentes sur le marché international sont pourtant interdites en Europe depuis les années 80.

Les teintures que j'ai choisies grâce aux informations dispensées par l'atelier Winotosastro sont issues d'une technologie allemande respectueuse de la santé et de l'environnement (Dy Star).

Plusieurs bains de teinture sont nécessaire, puis un bain de fixatif, cette étape nécessite deux jours à trois jours.

IMG_7946

 

5) Lorsque la teinture est bien fixée, les batiks sont plongés dans l'eau bouillante pour retirer la cire:

IMG_8010

P1230305

 

6) Puis ils sont rincés à l'eau claire:

P1230321
P1230325

Ensuite, le batik peut être sur-teint d'une couleur plus claire pour ne pas conserver de blanc, ou bien de la cire peut être ré-appliquée pour appliquer une deuxième, troisième couleur, selon de la complexité du dessin.

L'effet d'une couleur est très relatif. La teinte obtenue est tributaire de la météo, des dosages, du nombre de trempage...

Son appréciation est culturelle, et dépend aussi de la lumière environnante. La photo ci-dessous, est témoin de longues discutions autours des effets colorés avec Hani Winotosatstro, la chef d'atelier, prête à toutes les modifications et expérimentations... 

P1230113

IMG_8333

A gauche: un batik surteint en rose, à droite: un batik d'une seule couleur.

Ci-dessous une étape intermédiaire avant sur-teinture.
Evaluer le résultat final par association et superposition des couleurs est  ardu. A cela s'ajoute le fait qu'il faille dessiner "en négatif" puisqu'on couvre de cire les parties non teintes.

IMG_8307

Photographies de Franciscus Dondy, d'Armelle Bouret et de Yannick Cormier.