P1060544

timeoutb_copie
timeouta_copie

timeoutc_copie
timeoutd_copie

timeoute_copie
timeoutf_copie

CCFJ6

J'ai entrainé les étudiants d'Esmod dans la tourmente exigeante de notre projet cette semaine-là. Ils se sont surpassés.

Nous avons abordé les notions de métaphore, de codes, de densité des matières, de construction-destruction, de mouvement dans la matière à travers les techniques de moulage, d'expressivité des proportions, de distanciation, de réduction et de développement...

CIMG2587

 

CIMG2583

CIMG2591

CIMG2593

Les paysages qu'ils ont choisis sont les suivants: la vague du tsunami, un rocher sous la neige, une cascade, une fleur de dandelion, la pluie, une nébuleuse, un champs de blé agité par le vent, une fontaine. L'eau était très présente dans leur choix, ainsi qu'une vision duelle connectée aux éléments: dur et doux, vaporeux et fluide, lourd et léger, souple et ancré...

Les danseuses de Sumber Cipta ont relayé cela sous la direction de Marie Barbottin.

Nous avons tous appris.

Jakarta_marieA
Jakarta_marieB

Jakarta1

Jakarta3

Jakarta4

Jakarta9

Jakarta5

Marie Barbottin:

"J'ai eu la chance de travailler avec dix danseuses à la générosité débordante, à l'envie d'apprendre bouillonnante, et la capacité de travail étonnante.

Et pourtant, là encore le challenge était non négligeable : 4 jours pour créer 45 minutes de chorégraphie... je remercie donc Susan Buirge et ses méthodes de composition! Les danseuses ont entendu parler de structure toute la semaine, mais n'ont jamais levé les yeux au ciel... et pourtant, les partitions que je leur avais créées n'étaient pas des plus simples à retenir... elles s'en sont sorties brillamment, intégrant de sucroit d'une façon éminemment poétique le travail sur la matière - et la forme - propose par Marie et ses étudiants.

…Pour elles, ce fut une grande première car elles sont toutes habituées à la danse classique (elles ont entre 22 et 34 ans, et sont toutes professeurs de danse classique)... mais ces jeunes femmes sont tellement ouvertes, avides de nouveauté, de connaissance, que je n'ai jamais senti le poids du ballet dans leurs esprits, ni vraiment dans leurs corps d'ailleurs. Je crois qu'en plus de leur facilité de mémorisation, et de compréhension du geste, elles ont une capacité d'adaptation immense. J'ai eu tellement de plaisir à leur faire cours! et je fus très émue de leurs retours, et de leur joie de participer à ce projet... j'espère pouvoir les recroiser un jour. J'aime ce concept, même s'il est un peu stressant : un temps réduit pour une création où la seule chose que j'impose vraiment est la structure spatiale et temporelle, dans laquelle je participe aussi, avec une inspiration qui part du travail sur la matière.

Marie et moi DEVONS repartir! !! "